Oser monter sa boite avec un risque minimal

Occuper un boulot qui nous plait, c’est assez rare. Souvent, nous sommes contraints par des obligations financières et alimentaires, qui nous obligent à conserver un job salarié pour lequel nous ne sommes pas en adéquation du tout…

Malgré cela, nous ressentons l’envie d’être vraiment plus indépendant et à notre compte.

Avant de faire le grand saut, il peut s’avérer judicieux et salvateur, de procéder par étape, surtout si on possède un tempérament un peu anxieux. La solution idéale, dans un premier temps, est de juste diminuer le nombre d’heures de votre job actuel sans pour autant démissionner. Solliciter un passage à temps partiel, au lieu d’abandonner brutalement votre boulot permet de tester vos fonctions de créateur . Ainsi vous validez cette nouvelle activité, tout en conservant, une sécurité grâce à votre emploi salarié ! Une fois la rentabilité confirmée , vous pourrez alors dire au revoir à votre patron ! Attention, je vous conseille de rester totalement discret vis à vis de vos collègues en entreprise ou de votre boss tant que vous serez à moitié salarié et à moitié créateur. La tentation sera grande de vous extasier sur vos projets ambitieux. Réservez votre ardeur, l’humilité est précieuse quand il est nécessaire de faire marche arrière !

Vous disposez de moins de 2000 euros d’économies, et vous souhaitez lancer un site de vente ecommerce ? Grâce au dropshiping c’est possible, puisqu’avec cette formule, vous ne posséderez pas de stock, donc pas d’achat de marchandise à financer, vous vous contentez de vendre des articles détenus et expédiés par un tiers. Formez vous à ce concept avant de vous jeter à l’eau. Le dropshiping implique peu de dépense au départ puisque pas besoin de posséder un entrepôt. Cela vous évite de devoir embaucher du personnel dédié à la logistique, vous n’êtes qu’intermédiaire !

Il existe une autre variante, très en vogue actuellement, pour lancer votre activité indépendante, sans moyens financiers extrêmes : c’est de promouvoir divers produits et de percevoir les commissions sur les ventes de ces produits. Une page facebook peut alors suffire. Documentez-vous, cela peut s’avérer juteux, du moins, si ça ne devient pas une source de revenus principale, pour vous, au moins, ce sera, un bon complément qui financera vos extras !!

Vous êtes prestataire de services et très partagé entre le désir de créer votre propre activité et la peur du statut d’entrepreneur, savez-vous qu’il existe aussi une chouette alternative pour vous ? Il s’agit du portage salarial qui peut très bien être une solution pour un consultant qui voudrait se lancer en freelance tout en ayant une fiche de paie à la fin du mois !

Nous n’avons qu’une seule vie, et, qui n’est pas faite pour subir, boule au ventre, une situation professionnelle qui nous irrite. Faisons-nous confiance, et bousculons nos peurs. Une vocation vous tente, foncez, créer votre boite !! 

Pas question, pour autant, de tenter n’importe quoi. Les candidats à la création d’entreprise sont nombreux. Seuls ceux, qui ont un vrai projet, étudié, sérieux, porteur, sortent indemne de la machine à créer.

Les cabinets d’experts comptable, les chambres des métiers, les clubs de repreneurs d’entreprise, sont des acteurs qui apportent de précieux indices à tous ceux/celles qui ont l’idée de lancer leur activité. Prenez leurs conseils, sans modération et plongez dans le grand bain, vous serez bien accompagnés !

Savez-vous que pour une somme modique vous pouvez ouvrir votre société ? Il n’est pas nécessaire d’avoir un capital de 10 000 euros ou plus ! Renseignez-vous gracieusement auprès de la chambre de commerce à propos des formes fiscales qui existent ou bien rendez-vous sur le site lecoindesentrepreneurs pour tout savoir. Rien n’est impossible, il ne faut pas se laisser impressionner par la complexité des termes juridiques. Une bonne consultation auprès d’un expert comptable vous guidera, il ne vous en coûtera que 150 euros et même rien parfois si vous passez le cap de la création avec votre conseiller !!

Qu’est ce qui pourrait nous donner un coup de pouce pour nous élancer dans tout projet ?

De manière générale, il est judicieux de poser, par écrit vos objectifs professionnels, à court, moyen et long terme. Cela permet de projeter les évidences, d’attirer les bonnes configurations ou peut-être au contraire de réaliser que nos rêves sont un peu trop ambitieux.

Tout est possible, dans la limite, de ce que nous nous accordons comme confiance. Tout est fait pour être tenté, recommencé, amélioré, abandonné, s’il le faut. Avant tout, pour réussir, c’est de se permettre. Ensuite, il ne faut pas se décourager ou être déçu, si on ne parvient pas à nos fins on recommence autre chose !! La vie est un manège…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s